dans un bar du 12ème.

Publié le Mis à jour le

vendredi soir. j’avais prévu de live-tweeter l’amour est aveugle avec ce gros blair de la cougar la plus célèbre de france, mais heureusement, une copine me propose une soirée qui me sauvera l’honneur. son boyfriend mixe dans un bar, de la trance. ok rendez-vous pris. j’y vais uniquement pour voir ma copine que je n’ai pas vu depuis longtemps, et pour faire plaisir, et parce qu’il faut bien qu’il y ait un peu de monde à cette petite sauterie. par contre, j’avais prévenu, j’ai pas un rond pour prendre un seul verre. copine est gentille, elle m’invite. <3

un mojito et quelques verres taxés aux autres plus tard, le mix de copain était pas mal, mais c’est le problème de faire le warm-up, tu sers uniquement de chauffeur de salle. la salle était chaude pour le deuxième mec (connais pas) où tout le monde dansait ou presque, et pas mal aussi pour le troisième dj. mais la place de troisième est embêtante aussi, parce qu’à la fin tout le monde se casse, et il ne reste plus personnes sur la piste.

j’ai revu la bande d’amis de ma copine. il y avait ce mec, toujours célibataire, pourtant mignon mais peut-être un peu trop jeune et désinvolte pour plaire aux ladies. je sais que je peux lui plaire, je sens qu’il me regarde.

il y avait tous les autres, qui me disent bonjour mais ne me parlent pas. et moi non plus d’ailleurs.

il y avait mon voisin de table, qui avait un accent. je le croyais du sud, en fait pas du tout. il est ukrainien. ah, tiens, ma mère est roumaine. tu fais quoi dans la vie, tu aimes prendre des photos, tu écoutes quoi comme musique (et là, j’aimerai qu’on m’explique pourquoi les gens éclatent de rire quand je dis j’écoute de la soul et du rnb…), alors comme ça, tu es pacifiste ? pourquoi tu es venu en france, tu parles bien français, pourquoi les chinois du nord connaissent l’ukraine, tu vis où, et toi tu écoutes quoi ?

« j’ai vraiment un problème à retenir les prénoms. Constance c’est un prénom que je retiens facilement, parce que j’ai lu un livre de Dumas, les trois mousquetaires et il y a un personnage qui s’appelle Constance. et c’est un prénom très rare ». j’aime bien être flattée un peu. j’aime bien réellement mon prénom depuis pas si longtemps que ça…

ce garçon rit beaucoup et très fort, en me regardant droit dans les yeux. bon ben je le fais rire en tout cas. et là où je m’y attends le moins, il me dit « Constance, j’aimerai bien te proposer de prendre un verre un de ces jours, qu’on se revoit, pour faire plus ample connaissance ». moi : « ok, pourquoi pas ». je lui laisse mon numéro sur son vieux téléphone samsung qui doit avoir trois couleurs.

je ne veux pas d’une relation sérieuse. Juste que voilà, j’ai rencontré quelqu’un qui m’intéresse et que j’ai envie de connaître un peu mieux. ça aurait été une fille, ça serait pareil. il s’avère que c’est un mec, et qu’il est sûrement intéressé par moi. c’est mon problème mais je vais essayer de faire avec.

il y avait aussi un autre mec, que j’ai déjà emb… à une autre soirée. physiquement il ne plaît plus, pourtant il doit être un mec bien. mais bon, on va dire qu’avec lui, j’ai déjà donné. mais j’ai senti qu’il m’a regardé aussi. (je sais très bien faire semblant de ne pas voir, mais avec ma vision à 360 degrés, je vois des choses que tu ne vois pas. #superpouvoir).

copine me dit deux fois dans la soirée « lui il est open ». en parlant du premier et du troisième. ah bon ah bon. et bien j’ai ri au moins trois fois (avec le deuxième qui me propose de se revoir).

j’ai parlé à copine de mes états d’âme, de mes ex, de ma vie un peu. je l’ai écoutée aussi, sur ses histoires à elle. beaucoup de choses à se dire mais on en a gardé un peu pour les prochaines fois.

j’aime bien ces soirées, où je rencontre de nouvelles personnes, où je vois de nouveaux visages, de nouveaux sourires. même s’ils ne restent qu’un vague souvenir au final, parmi ces nombreuses soirées alcoolisées parisiennes, où l’on parle à beaucoup de monde…

je dois dire que ça m’agace ne prendre que des photos floues en sortant mon reflex en soirée. déjà que tout le monde me regarde parce que j’ai un appareil aussi balaise que la connerie de mickaël vendetta, mais si en plus, je ne fais que des photos floues, c’est vraiment super la te-hon. bref.

et je dois dire aussi, que les barmen qui se la jouent tom cruise dans cocktail me font super marrer, en balançant leurs bouteilles et shakers dans tous les sens. j’aime bien me foutre de leur gueule en disant qu’ils font ça uniquement pour impressionner le peuple, mais au fond je les admire un peu.

bar

mojito

dj

dj

fire

fire

promenade à bastille.

Publié le Mis à jour le

c’était un jeudi.

après mon rendez-vous de 15h, j’ai été inspirée par le billet de juliette et j’ai décidé de « visiter » le quartier de bastille, ledru-rollin, les nombreux passages du quartier. bon, bastille, c’est pas trop mon coin, je n’y vais jamais mais je ne demande que ça ! j’ai reconnu au hasard le nom des rues que je connaissais dans ma tête (la boutique lazy dog, sessun, rue de lappe pour les bars j’y suis déjà passée…). à un moment je ne savais plus trop où me tourner (je cherchais le passage shadocks que je n’ai pas trouvé), je suis passée devant des magasins de déco hallucinants, rue du faubourg saint-antoine, et j’ai finalement atteri sur la promenade plantée qui va de bastille à saint-mandé paraît-il, mais je me suis arrêtée à daumesnil, ce qui est déjà pas mal. en rentrant, je suis passée par la rue montgallet que je connaissais déjà (j’avais accompagné mon ex pour un boîtier de disque dur -c’est lui qui m’a fait connaître cette fameuse rue).

il faisait beau et ça faisait longtemps que je n’avais pas découvert un paris que je ne connaissais pas, mais que pourtant je devrais aimer, puisqu’il est plein de street art et de trucs pop.

space invaders

tags

sessùn mon amour

kulte

passage

promenade plantée

promenade plantée

en fleurs

en fleurs

blue wall